En conseil municipal extraordinaire le 25 janvier dernier, les élus ont voté la mise en œuvre du programme d’agriculture urbaine et péri-urbaine de la ville, qui est l’un des axes fondateurs du projet municipal de ce nouveau mandat.

Savigny bénéficie déjà d’une longue tradition agricole, maraîchère et jardinière : c’est son essence même puisqu’elle était autrefois une bourgade essentielle- ment rurale avec ses fermes et ses paysans qui cultivaient leurs terres et la cultivent toujours dans la grande tradition briarde (au nord et au sud le plateau agricole du Bourg). La décision de l’État de construire des villes nouvelles et en particulier celle de Sénart en 1973 est venue bousculer cette coutume sans pour autant qu’elle ne disparaisse. Dans la continuité de cette politique, les jardins familiaux jouent un rôle social majeur avec près de 79 parcelles en culture associative, et les écoles et accueils périscolaires multiplient à leur initiative la création de potagers pédagogiques dans les établissements scolaires. 

Il suffit de s’y promener ou de regarder un plan de Savigny pour mesurer à quel point la dimension « nature » y est respectée : espaces verts, petits bois, forêt classée, vastes prairies urbaines, plans d’eau, terres agricoles. Mais l’on peut toujours faire mieux : c’est ce à quoi s’engagent les élus jusqu’à la fin du mandat (2026). Faire de Savigny une ville nourricière !

randomness