Rénovation urbaine du centre-ville

Pourquoi rénover ?

Une nouvelle page de l’histoire de Savigny s’écrit aujourd’hui : pour en comprendre les nouveaux enjeux, revenons à l’histoire de sa construction.
Jusqu’en 1970, la ville est une bourgade d’environ 700 habitants, développée autour du quartier du Bourg, du hameau de Noisement, et celui de “Plessisle-Roy”. L’ensemble des terres est principalement dédié aux activités agricoles.

En 1973, Savigny connaît un tournant majeur pour son développement : elle est rattachée à la ville nouvelle de Sénart, qui prévoit la construction de nombreux logements pour désengorger la suroccupation de la capitale parisienne. 

De nombreux quartiers sortent de terre, et pour le confort de tous, des équipements et services publics sont construits, et les espaces publics sont aménagés.

Et le temps a passé. Aujourd’hui, près de 50 ans après, la ville de Savigny se rénove pour s’adapter aux nouveaux usages et aux enjeux de demain. Les centres commerciaux de proximité des Fontaines et du Miroir d’eau, respectivement à Plessis-la-Forêt et à Plessis-le-Roi, sont déjà en cours de rénovation.

Au centre-ville, le Programme de Rénovation Urbaine (PRU) se concrétise : il s’agit d’une opération d’aménagement d’envergure, qui mobilise plusieurs partenaires depuis 2015, et qui va se déployer sur plusieurs années, jusqu’à l’horizon 2030.
 

La rénovation urbaine du centre de Savigny

Un projet de réaménagement ambitieux porté par de nombreux partenaires : il prévoit de rendre le centre-ville plus attractif et adapté aux besoins des habitants, pour ainsi doter Savigny d’un pôle central dynamique et qui répond aux nouveaux usages. 
 

Plusieurs projets sont coordonnées 

Le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) - porté par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU).


Lancé en 2014, le NPNRU prévoit la transformation profonde partout en France de plus de 450 quartiers prioritaires de la Politique de la ville, en intervenant fortement sur l'habitat et les équipements publics, pour favoriser la mixité sociale dans ces territoires.

Le périmètre NPNRU de Savigny-le-Temple représente aujourd’hui 2 500 habitants, soit 8 % de la population de la ville, dont 74 % de logements sociaux.

La signature de la “Déclaration d’intention de signature de la convention NPNRU” a eu lieu le vendredi 4 mars 2022 à Savigny-le-Temple, en présence de l’ensemble des partenaires du projet.     
 

Les objectifs du Programme de renouvellement urbain du centre-ville de Savigny-le-Temple
 

Renforcer la qualité et diversifier les logements : 

  •  avec la réhabilitation, la résidentialisation et la rénovation énergétique des logements existants, par les bailleurs Vilogia, Seqens et 1001 vies Habitat, et en accompagnant les copropriétés comme celle de la résidence du Centre. 
  •  avec la construction de 2 opérations de logements neufs

Relancer le dynamisme commercial du quartier :

  • arrivée et maintien de commerces de proximité qualitatifs dans l’ensemble du centre-ville
  • création de rez-de-chaussée commerciaux sur 1 750 m2 dans les nouveaux programmes neufs 
  • recomposition du centre commercial de la gare place Elisée-Reclus, de la rue Edouard-Vaillant et de l’avenue Jules-Vallès 

Améliorer les services publics : 

  • arrivée, déplacement et maintien de services publics, comme la nouvelle crèche qui sera installée en rez-de-chaussée de la résidence seniors Aquarelia. 
  • accueil du Trésor public, maintien du Pôle emploi, de la CAF, de la CPAM, de la Poste, des services municipaux à l’Hôtel de ville. 
  • implantation de services publics et de proximité en rez-de-chaussée de la place Elisée-Reclus.

Végétaliser, rendre accessibles et repenser les usages des espaces publics : 

  • création d’un lien entre l’Hôtel de ville et la gare et réaménagement de la place François-Mitterrand et abords
  • aménagements paysagers qui laissent plus de place au végétal et création de jardins de verdure
  • déplacement de l’aire de jeu de l’avenue Léon-Blum dans les jardins de l’Hôtel de ville.
     

 

Réorganiser, moderniser, et apaiser les circulations :

  • réaménagement total de la place du 19 mars 1962 dans le cadre des travaux du TZen2 réalisés par le Département 77, mise en double sens de circulation de l’avenue Jean-Jaurès, de la place François-Mitterrand et de l’avenue Léon-Blum et mise en impasse de la rue Eugène-Pottier et modification du plan de circulation des bus au centre-ville et réorganisation de l’offre de stationnement, qui profitera notamment aux services publics et aux commerces.
  • prolongement de l’avenue Louise-Michel par l’EPA Sénart.

Amélioration du cadre de vie : 

  • sécurisation et résidentialisation de la place Elisée-Reclus, du parking à l’arrière du conservatoire et du parking situé à l’angle de l’avenue Jules-Vallès et Jean-Moulin. 
  • mise en place de la vidéo-verbalisation rue Edouard-Vaillant pour fluidifier la circulation et le passage des bus, pour faire cesser le stationnement en double file.  

Les travaux, financés par l’ANRU à hauteur de 12 millions d’euros, représentent un investissement total de 40 millions d’euros.


Le projet NPNRU n’est pas le seul à transformer le centre-ville :

  •  en parallèle un projet de requalification du parc d’activités et de l’entrée de ville via l’avenue de l’Europe, par l’EPA Sénart et Grand Paris Sud sont à l’étude. 
  •  également les travaux de mise en accessibilité de la gare - exigés par la commune - financés par la SNCF, Ile-de-France Mobilité et la Région Ile-de-France pour un montant total de 17 M€, dont le chantier à débuté en mai 2019. 
  •  création d’un parc de stationnement sur plusieurs étages à l’emplacement de celui situé rue du Zinc (proche gare) et rénovation de la gare routière par l’agglomération Grand Paris Sud.
  •  des réaménagements des espaces publics par la ville : le chemin d’Arvigny avec le parvis de l’école Louise Michel, la contre-allée Pierre-Mendès-France et les cheminements vers le parc urbain. 

 

Le chantier en cours du TZen2 par le Département 77 : la ville sera traversée du nord au sud-est de la ville par la ligne de bus en site propre du TZen2 qui permettra de rejoindre le Carré-Sénart et l’hôpital de Melun. 
Le chantier a débuté en juillet 2019 et permet de repenser les espaces publics du centre-ville avec :

  • le réaménagement total de la place du 19 mars 1962 en véritable “coeur de ville”
  • la rénovation et sécurisation du passage sous les voies ferrées et l’avenue Jean-Moulin
  • la fermeture de l’avenue de l’Europe à la circulation automobile qui permet la création de la voie en site du TZen2 et la création d’une coulée verte dédiée aux mobilités douces.

Pendant les travaux à prévoir : la réorganisation du marché alimentaire sur la place Elisée-Reclus et le déplacement de la gare routière avenue Louise Michel
.

- Le programme d’agriculture urbaine de la ville, lauréat de l’appel à projet « quartiers fertiles » :  

Ce programme a permis la création du Jardin des senteurs et des saveurs, place François-Mitterrand, et du jardin d’apprentissage Soli-Serre rue Eugène Pottier, grâce notamment à l'obtention de l’Appel à projet national « Quartiers fertiles », décerné par l’ANRU.

Créer des circuits (ultra) courts ? Défi Relevé avec l'ANRU à Savigny-le-Temple (77)

Le programme d’agriculture urbaine prévoit la construction et le développement de tiers-lieux nourriciers (Soli-serre, Jardin des Senteurs et des Saveurs, Potager bio du Plessis, vergers…), pour sensibiliser les habitants à une alimentation saine par le développement des circuits courts et de proximité, pour créer du lien social et encourager les échanges entre les habitants des différents quartiers, du centre-ville vers la périphérie, et pour transformer les espace non-aménagés en espaces cultivés. 

Des ateliers gratuits réguliers pour sensibiliser les habitants au jardinage et à la consommation de produits locaux.

Les acteurs du renouvellement urbain du centre de Savigny

Contact : 

Info + Service urbanisme - tél. 01 64 10 19 50