Protéger l’animal en ville

Les animaux cohabitent avec nous sur la planète, et de nombreuses espèces font partie de notre vie, animaux domestiques ou faisant partie de la faune sauvage de nos forêts, étangs, champs et plaines. Comment les protéger, tout en ayant les bons gestes et les réflexes responsables ?

En ville, vivent de nombreux animaux. Nos fidèles compagnons, comme les chiens et les chats, mais aussi les volailles, les petits oiseaux qui nous régalent de leurs chants… les insectes pollinisateurs, les oiseaux aquatiques, les petits rongeurs, partagent avec nous l’espace urbain. La ville œuvre à leur protection, avec le soutien des associations spécialisées et de différents organismes environnementaux. Elle s’assure aussi que les conditions d’hygiène, de sécurité et de salubrité soient respectées par les Savigniens. Un comportement responsable avec ses animaux domestiques, mais aussi avec les animaux sauvages, est indispensable ! Lutter contre les nuisibles, favoriser la biodiversité, faire des choix stratégiques en priorisant l’écologie… La protection des espèces et de notre santé prend de nombreuses formes.

Réduire la viande, choisir le bien-être animal

Ainsi, la restauration scolaire propose aux enfants des viandes et des poissons labellisés, et veille aux conditions d’élevage des animaux. Depuis l’année 2019, les petits Savigniens bénéficient d’un repas végétarien par semaine, et d’une option végétarienne tous les jours. À noter aussi que dans les cahiers des charges des marchés publics lancés par la mairie, une clause impose le bien-être animal et l’utilisation de matériaux éco-labellisés.

La municipalité veille, en lien avec les services de police et vétérinaires, au contrôle sanitaire des animaux et à leur bien-être. Tout animal maltraité peut ainsi être signalé à la police municipale, qui se charge aussi de faire le lien avec la justice et les services sanitaires. C’est également le cas en cas d’attaque par un animal dangereux – plus particulièrement les chiens. Le code rural stipule que « tout animal [est] un être sensible [qui] doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ».

Une biodiversité omniprésente

Savigny-le-Temple pratique l’éco-pâturage depuis le début de l’année 2019. En lien avec le prestataire Eco-mouton, lui-même soucieux du bien-être de ses animaux, les moutons d’Ouessant et les chèvres accueillis par la ville sont soignés par un berger professionnel, qui leur rend visite très régulièrement. Ils vivent dans des enclos pensés pour être non-stressants. « Les animaux en ville permettent d’apaiser les espaces, explique Morgan Conq, conseiller municipal délégué à la biodiversité, au climat, à l’eau et à l’assainissement. L’éco-pâturage, en tant que mode de gestion écologique des espaces verts, incite ensuite les insectes et les oiseaux à revenir profiter des espaces naturels. »

En parlant de biodiversité, sachez qu’elle est omniprésente à Savigny ! Les habitants connaissent bien la faune qui peuple les plans d’eau (canards, cygnes, foulques, cormorans, poissons et batraciens), mais aussi les animaux plus sauvages de la forêt de Rougeau : sangliers, chevreuils, renards…

Dans nos jardins, il est possible d’observer des corvidés ou autres piverts - et, en s’armant de patience, pourquoi pas des mésanges, des pinsons, des verdiers, ou des chardonnerets. Sans oublier les insectes pollinisateurs, comme les abeilles, bourdons et autres syrphes. La commune de Savigny-le-Temple a d’ailleurs été trois fois lauréate des “3 abeilles” par le label APIcité, ce qui correspond à une “démarche exemplaire”. Ce label récompense son engagement en faveur des abeilles domestiques et des pollinisateurs sauvages, et plus largement de la biodiversité en milieu urbain. Ouvrez les yeux : les ruches sont en ville !

Observons de bonnes pratiques pour ne pas déranger toutes ces espèces et respecter leurs modes de vie. Rendez-vous en page suivante pour en savoir plus.

 

Les chiens et les chats

Nos animaux à quatre pattes méritent toute notre affection, et sont nos compagnons depuis la nuit des temps. Mais certains gestes demeurent indispensables pour leur protection et pour le bien vivre-ensemble.

Trois catégories différencient les chiens. La loi soumet la détention des chiens de 1ère catégorie (chiens d’attaque, obligatoirement stérilisés) et de 2e catégorie (chiens de garde et de défense), dits “chiens dangereux”, à une autorisation spéciale : le permis de détention. 33 chiens de ce type sont répertoriés à Savigny par la police municipale. La 3e catégorie comprend toutes les autres races. Les chiens de 1ère et 2e catégorie doivent être couverts par une assurance en responsabilité civile et avoir fait l’objet d’un suivi par un éducateur canin comportementaliste. Les chiens dangereux sont tenus en laisse, avec une muselière, dans tous les lieux publics. Leur maître doit être majeur, capable et n’avoir aucune inscription au bulletin n°2 du casier judiciaire.

Vaccination, stérilisation, identification : de bons réflexes pour tous les propriétaires de chats et de chiens ! L’identification se fait soit au moyen d’un tatouage dans l’oreille, soit par l’implantation d’une puce électronique qui permet de rentrer votre animal dans la base de données des félins gérée par le corps des vétérinaires. En lien avec les associations et la ville, les chats errants sont récupérés par la SACPA (Service pour l’assistance et le contrôle du peuplement animal) et stérilisés.

Volailles

Aucune réglementation n’interdit à ce jour la possession de poules, coqs ou autres volailles domestiques. Mais attention aux nuisances ! Au-delà d’une dizaine de poules, elles peuvent vite être importantes (rongeurs, mouches, odeurs, bruit…) si leur habitat n’est pas bien entretenu. En ville, vous pouvez être verbalisé si ces animaux produisent des nuisances reconnues par l’autorité, et être pénalement tenu responsable. Soyez également attentifs aux règles d’urbanisme pour toute construction de poulailler. Enfin, les œufs produits à la maison ne peuvent pas faire l’objet d’une vente au public.

Nouveaux animaux de compagnie (NAC)

Serpents, tortues, iguanes, geckos, mygales, furets, poissons exotiques… Les Nac se retrouvent aujourd’hui dans nos salons, et sont devenus des compagnons à part entière, bien que ne vivant pas à l’état naturel sous nos latitudes. Bien se renseigner sur leur mode de vie, ainsi que sur leur origine, est indispensable avant d’en faire l’acquisition. Certaines espèces nécessitent par ailleurs un certificat de capacité prouvant vos compétences pour leur élevage. Renseignez-vous auprès de la Direction départementale de la protection des populations.

Rats et nuisibles

Les rongeurs (rats et souris) sont attirés par la nourriture et l’eau qui se trouvent à leur portée, souvent laissées par les humains. Ces petits animaux peuvent être à l’origine de maladies transmissibles à l’homme, telle la leptospirose. La transmission s’effectue par l’intermédiaire de leurs déjections, de leurs morsures et des parasites qu’ils hébergent. Pour éviter leur prolifération, et les dégâts matériels liés, respectez les horaires pour la collecte des ordures ménagères, ne laissez pas de denrées alimentaires accessibles, tenez caves, cours et jardins en bon état de propreté, renforcez le bas des portes, grillagez les soupiraux et vérifiez l’étanchéité des tampons de votre tout-à-l’égout. Les agents de la propreté urbaine, en lien avec les propriétaires et l’agglomération (qui intervient sur les réseaux d’assainissement) en agissant au quotidien, contribuent à limiter leur prolifération.

Pour aller plus loin :

Repères: 

Le saviez-vous ?

Une loi visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale devrait être promulguée par le Parlement en juillet 2021. Elle comprend diverses mesures pour lutter contre la maltraitance des animaux domestiques et des animaux sauvages captifs et améliorer leurs conditions de détention.

Contact : 

DDPP de la Seine-et-Marne

Cité administrative
20 quai Hippolyte Rossignol – Bat A
77011 MELUN CEDEX Tél. : 01 64 41 37 00
fax : 01 64 87 03 04
ddpp@seine-et-marne.gouv.fr

Permanence consommateurs
lundi et jeudi : 9h-12h
Accueil téléphonique du lun au ven : 8h30 à 12h

Police municipale

13 allée de la Tramontane

01 64 41 93 75

Ouverture au public :
Du lundi au vendredi : 8h-12h et 14h-18h
Samedi : 8h-12h

randomness