Les promeneurs du net arrivent à Savigny

Lancé en Seine-et-Marne depuis 2019, le dispositif « Promeneurs du Net » s’étend sur le territoire. Les jeunes Savigniens peuvent à leur tour en profiter.

Ils sont deux et ont ouvert leur profil Facebook depuis ce mois de janvier. « Isabelle du BIJ » et « Fari du SJS » sont les deux Promeneurs du Net de Savigny-le-Temple. Isabelle est informatrice jeunesse au Bureau information jeunesse (BIJ) de la ville pendant que Farina est animateur à l’accueil jeunesse Chanteraine. Ces deux professionnels du service jeunesse se sont portés volontaires pour faire partie intégrante de ce dispositif mis en place par la Caisse des allocations familiales (CAF).

Officiellement labellisés « Promeneurs du Net », Isabelle et Farina ont pu bénéficier de diverses formations avant de se lancer dans le grand bain. Un grand bain nommé internet, lieu d’attraction principal des 11-25 ans. À eux deux, Isabelle et Farina ont pour objectif de poursuivre leurs missions du quotidien. « Le but c’est de se rendre disponible à des heures où eux le sont. La journée, ils sont à l’école, donc on déplace nos horaires un peu plus tard en soirée », précise Isabelle.

Contactés directement sur les réseaux sociaux, les Promeneurs du Net peuvent alors informer, écouter ou encore accompagner les jeunes sur leur projet professionnel, sur les services proposés par les différentes structures de la ville et même sur des sujets plus personnels. « Comme ma tranche d’âge c’est les 11-17 ans, c’est très facile de les atteindre via les réseaux sociaux. Ils ont quasiment tous d’un smartphone », reconnaît Farina qui, comme Isabelle, devrait bientôt créer de nouveaux profils sur d’autres réseaux plébiscités par les jeunes (Instagram, Snapchat…).

Via ce dispositif, la Direction Jeunesse de la ville étoffe ainsi son identité numérique pour améliorer et ajuster sa réponse éducative. En Seine-et-Marne, 29 promeneurs du net sont actuellement présents sur le web. Divers profils tels que des éducateurs spécialisés, des animateurs, des informateurs jeunesses ou encore des travailleurs sociaux dans le domaine du logement, sont alors représentés. Un avantage certain pour les jeunes selon Isabelle. « La force de notre réseau, c’est aussi de pouvoir réorienter les jeunes vers les personnes les plus à mêmes de répondre à leurs questions.

On est aussi là pour les alerter sur des contenus, des choses qui nous semblent suspectes. Internet peut présenter des risques »

randomness