Les orientations du mandat

Les élus travaillent à « l’après-crise »

Quatre thèmes forts pour construire une ville résiliente et solidaire

Chacun s’en doute... et le redoute : la crise sanitaire que nous vivons aura des impacts conséquents sur l’état de notre pays, de nos villes, sur l’économie française et donc, sur nos modes de vie. Dans ce contexte préoccupant, les élus de Savigny ne sont pas restés les bras croisés, persuadés que le « niveau local » peut être un échelon pertinent pour trouver des amorces de solutions à la crise qui s’annonce, pour tous. Sans détenir les clefs macro-économiques du système global, la ville, en tant que porte d’entrée évidente et en tant que service public, peut apporter des réponses cohérentes à chacun, quelle que soit sa demande. À mes côtés, les élus majoritaires ont donc travaillé sur le thème de l’après-crise afin d’élaborer un plan d’actions en quatre volets : quelles solutions concrètes vous apporter ? Comment être à vos côtés chaque jour dans cette période tourmentée ? Notre projet municipal porte ces changements de société nécessaires pour construire l’avenir de nos enfants. Aujourd’hui, en plein Covid-19, il prend tout son sens ! Retrouvez ci-dessous les quatres thèmes qui regroupent les ac-tions que nous mènerons pendant toute la durée du mandat. Ils sont essentiels au maintien du contrat social de demain.

Marie-Line Pichery, maire de Savigny-le-Temple

1. Les solidarités

Savigny dispose d’un formidable tissu d’acteurs : centres sociaux, médiateurs, BIJ, CCAS, et aussi l’ensemble des as-sociations caritatives et solidaires. La ville regorge d’inter-venants qui ne demandent qu’à être mis en réseau et en synergie pour être encore plus efficients. Un travail d’iden-tification du rôle de chacun est entrepris pour assurer un meilleur pilotage des actions durant les prochains mois. Mieux identifier ses partenaires pour les déployer plus efficacement ! Enfin, pour une ville plus solidaire : baisse de certains tarifs municipaux, renforcement de l’égalité femmes-hommes, lutte contre les discriminations, déve-loppement des centres sociaux, création d’un transport à la demande, maintien à domicile des grands seniors...

Enfin, pour faire de Savigny une ville plus sûre et accueil-lante : création d’une médiation entre bailleurs et loca-taires, lutte contre l’habitat indigne, nouvelle résidence pour personnes âgées, accès au logement facilité avec le parcours résidentiel.

En résumé, une ville modernisée : rénovation urbaine, at-tractivité du centre-ville, nouveaux équipements et amé-lioration de l’existant.

2. L’écologie et l’environnement

Un des objectifs prioritaires du mandat : faire de Savigny une ville nourricière. Ça peut paraître ambitieux, mais il s’agit en fait d’agir sur la « qualité de ville » : celle qui porte sur l’environnement, le cadre de vie et l’alimentation saine. Dans le détail, on y trouve : un respect des espaces naturels, un développement des potagers et des vergers urbains et le passage de 25 à 50% d’aliments bio (en circuits courts) dans les cantines. Les enfants nous remercieront !

Axe majeur de cette action appliquée au plan local, les transports collectifs avec notamment l’arrivée prochaine du Tzen2 qui doit permettre d’ouvrir, en concer-tation avec les habitants, une réflexion globale sur la place de la voiture dans la commune et sur les modes de transports alternatifs (bus, vélo, co-voiturage, transport à la demande).

La ville poursuivra aussi ses efforts pour la préservation des éco-systèmes, des espaces verts, des jardins, des espèces animales domestiques et à l’état sauvage. Vivre mieux dans une ville riche d’un environnement de qualité ! Une ville qui lutte contre les pollutions, c’est une ville qui pratique le « zéro phyto » sur les espaces verts, crée des liaisons douces et des transports collectifs, une ville qui protège ses richesses... notamment ses terres agricoles et qui, d’une manière générale, défend son environnement et son patrimoine. La création de sentiers botaniques et de randonnées écologiques permettra également de valoriser la flore et la faune naturelle de la ville.

Retrouvez + d'infos sur La nature et l'agriculture qui se développent en ville

 

3. Une économie durable et inclusive

Accompagner et faciliter les initiatives des entrepreneurs locaux, soutenir leurs innovations et leurs expérimentations en matière de créations d’activités, fortifier un tissu économique local dynamique afin de diversifier l’offre commerciale sur la commune : tel est le troisième objectif des prochaines années.

Savigny est une boule d’énergie vitale que les élus se proposent de stimuler et de canaliser dans l’intérêt de tous : soutenir le micro-crédit, une boutique à l’essai, favoriser les échanges et le brassage d’initiatives. On vit mieux dans une ville riche de ses talents et de ses emplois ! Cela passe aussi par le soutien aux commerces de proximité et aux initiatives locales, pour assurer un avenir prometteur.

Penser à l’avenir, c’est aussi se montrer sobre et vertueux au travers d’une ressourcerie, d’un « repair café », d’un atelier de réparation de vélos et d’un garage solidaire. Rien ne se jette... tout se répare et tout se transforme ! C’est bon pour la planète et le porte-monnaie.

4. L’éducation, outil d’émancipation et de réalisation

Pour donner les bonnes clefs de leur avenir aux enfants ; la ville dispose de nombreux le-viers pour mener une politique éducative ambitieuse. C’est d’abord le sens du Plan écoles qui permet d’améliorer les locaux et les conditions d’accueil de chaque établissement. On apprend mieux dans une belle école ! Vient ensuite l’accompagnement des parents dans le suivi scolaire. Un axe essentiel, car la vie scolaire se poursuit aussi à la maison. Dans cet esprit, la création de commissions associant élus et représentants d’élèves sera généralisée.

Également au menu des actions de proximité autour de la parentalité, une mobilisation accrue des acteurs culturels de la commune, la généralisation des médiateurs dans les col-lèges, le développement de l’apprentissage par le sport à l’école. « Un esprit sain dans un corps sain » : la recette ne date pas d’hier !

Pour cela, il faut œuvrer pour la bonne santé de tous. Lutter contre le désert médical en ouvrant une 4e maison de santé, créer un lieu de consultation sans rendez-vous, développer la santé par le sport... Et enfin, construire une ville attentive aux plus jeunes : micro-crèche, services publics en pied d’immeuble, création d’aires de jeux, outils numériques adapté.