Le jardin nourricier

Votez pour le nom du nouveau jardin public nourricier !

Embellir le centre-ville sans attendre le renouvellement urbain :

  • La ville crée un jardin public devant la Place François-Mitterrand sur un terrain enherbé non aménagé, propriété de Vilogia.
  • Le jardin composé de bacs de culture en bois et en osier permettra d’apprendre à cultiver à tous les âges. La clôture légère, la haie de petits fruits et les bancs en plus grand nombre offriront aux visiteurs un espace de détente et de sérénité.
  • La boîte à livres existante sera maintenue.
  • Le chemin piéton naturel en diagonale, créé par les habitants, sera renforcé par une allée en pontons de bois, facile d’accès, pour une traversée ludique et agréable en toute saison.
  • C’est un projet d’urbanisme transitoire, qui consiste à valoriser un espace disponible dans un quartier en transformation.

          

Un projet d’écologie urbaine pédagogique et esthétique :

  • Les bacs seront nombreux et représenteront une surface cultivée importante, ils seront composés de plantes aromatiques et médicinales, de petits fruits et légumes et même de fleurs comestibles cultivées pour la plupart à « Soli-serre », rue Eugène Pottier, et repiquées avec les habitants volontaires et les enfants.
  • Ce jardin pédagogique permettra de découvrir la diversité de ces plantes et d’apprendre à les utiliser en cuisine.
  • Le jardin sera aussi un lieu d’initiation au jardinage et à la biodiversité ouvert aux écoles, aux centres sociaux et aux associations pour inciter à découvrir les autres jardins nourriciers de la ville et - pourquoi pas - susciter des vocations !
  • Bienvenue dans votre nouveau jardin, à vous aussi de le faire vivre et de l’embellir au fil du temps.

C'est à vous de jouer pour choisir le nom du jardin public nourricier !

LE JARDIN JEANNE BARRET (1740 - 1807)
Femme botaniste, elle est la première à avoir fait le tour du monde avec l’expédition de Bougainville de 1766
à 1769. Pour assister son compagnon, le naturaliste Philibert Commerson, elle se déguise en homme car
à cette époque, les femmes ne sont pas admises à bord d’un navire. Elle participe à la découverte de 3 000
nouvelles espèces de plantes et elle est reconnue « aide botaniste » par le roi Louis XVI.

+ d'infos

Jeanne barret

 LE JARDIN D’ARVIGNY
En référence au patrimoine historique de la ville : le jardin est situé le long de l’actuel chemin d’Arvigny,
nommé ainsi en 1972. Ce chemin est situé sur une portion d’une ancienne avenue, visible sur le plan de
cadastre de 1827, qui rejoignait la commune de Nandy, à la ferme d’Arvigny, située à Moissy-Cramayel.


Cadastre 1827

 LE JARDIN DES SENTEURS ET DES SAVEURS
Un nom poétique, qui fait référence aux plantes comestibles et odorantes qui seront cultivées dans le jardin
nourricier. Il sera composé de plantes aromatiques, de petits fruits et légumes, de fleurs comestibles…
Des senteurs et des saveurs, qui seront mises à la disposition de tous les habitants.