Exposition au Domaine : Tout savoir sur la betterave

Qu’on la déguste en entrée ou qu’on l’utilise dans l’industrie, la betterave est partout ! A l’occasion d’une exposition au Domaine, zoom sur ce légume qui a beaucoup de choses à nous apprendre. La betterave savignienne fait aussi l’objet de recherches scientifiques du CNRS et par l'INRAE.

“Mieux adapter l’agriculture aux défis climatiques”. Une expérience est menée actuellement au Cérès, jardin conservatoire du Domaine de la Grange, par Maud Tenaillon, directrice de recherche au CNRS, spécialiste de la génomique de la domestication et adaptation des plantes cultivées.

Cette chercheuse s’intéresse aux betteraves sauvages et domestiques sucrières, et aux différences génétiques entre les deux. Très liée à l’histoire du territoire - la Brie est connue pour ses cultures de blé et de betterave sucrière - la betterave a des qualités écologiques exceptionnelles, intéressantes à étudier en ces temps de changement climatique. Par exemple, sa capacité à absorber une grande quantité de gaz carbonique lui permet de le transformer en sucre, et donc en ressource locale essentielle.

"Étudier les gènes des betteraves sauvages et la diversité des allèles pourraient nous permettre d’améliorer les cultures des betteraves domestiques”, indique la chercheuse.

La betterave et la Brie, une longue histoire

L’exposition, qui se tient jusqu’au 17 octobre, vous permettra d’en apprendre plus sur les vertus de ce légume riche, parfaitement acclimatée à Savigny, où elle a longtemps été cultivée pour fabriquer de l’alcool (voir encadré plus loin). Longtemps, elle a été utilisée pour sa feuille, la bette, dont on appréciait ses vertus médicinales. Sa racine, la rave (d’où le nom - bette-rave), a été découverte peu à peu depuis deux siècles.

Préserver le patrimoine cultivé, une mission de la ville

La municipalité remet en culture la betterave rouge foncée de Massy, une variété ancienne de betterave potagère de la région qui avait disparu des catalogues. Préserver et mettre en valeur le patrimoine génétique régional est l’une des missions du Cérès. Recenser, conserver, identifier et cultiver le patrimoine horticole d’Ile-de-France, sensibiliser les générations, est l’un des pans importants du programme d’agriculture urbaine. En avril 2022, le Domaine a accueilli le siège du Groupement des agriculteurs biologiques d'Île-de-France. Il travaille entre autres au développement d'une filière de betterave sucrière bio.

randomness