Espaces verts : quelle stratégie en terme de tonte et de fauchage ?

A Savigny, le service des espaces verts fait en sorte, depuis quelques années, que la nature réinvestisse les espaces urbanisés. Fauchage tardif, gestion différenciée : de quoi parle-t-on ?

“Il s’agit de laisser la nature reprendre ses droits, indique Grégory Gien, en charge du service espaces verts de la ville. Sur tous les quartiers de la ville, nous avons des parcelles dédiées au fauchage tardif.”

Lorsque l’on pratique le fauchage tardif - à différencier du fauchage intempestif - on laisse les plantes s’autogérer et le cycle de la nature se faire sans intervenir. Ainsi, jusqu’à fin juin, les fleurs et les herbes viennent à point de floraison et rejettent leur graines. “Elles "s'auto régénèrent", poursuit Grégory Gien. Respecter le cycle de la nature permet de faire revenir d’anciennes espèces.” Des bourdons, des coccinelles, diverses espèces de petits oiseaux, des mulots et des musaraignes… La faune et la flore en profitent !

Des prairies fleuries dans toute la ville

Et sur tous les secteurs de Savigny, des prairies fleurissent et ornent les grands axes de la ville : vous pouvez les admirer au parc urbain, dans le secteur de la rue Pierre Mendès-France, aux abords de l’avenue Charles-de-Gaulle, le long de l’avenue des Régalles, et également à côté de la Ferme du Coulevrain. Évitons de les cueillir pour que tout le monde puisse en profiter ! Ces graines pour prairies fleuries ont été plantées cette année. Il y a un peu de tout ! Le projet, prévu l’année dernière, avait dû être repoussé. Orchidées sauvages, coquelicots, bleuets… Les couleurs se multiplient et ornent la ville de la plus belle des façons.